cnskillz crew. graffiti. for real.
graffiti art by ate1 graffiti art by efas graffiti art by meric graffiti art by moritz graffiti art by neck graffiti art by scien & klor graffiti art by seak
news

Win original artist canvases by Neck.CNS

June 19, 2006:

Just subscribe to the neckcns.com newsletter before August 31st, 2006
to enter the sweepstakes and take your chance to win one of 10 original
canvases by Neck.CNS! Get more info here.

Graffiti styles, pieces and murals from the graffiti photo archive of Neck.CNS

May 2, 2006:

ILoveGraffiti.com is the online graffiti photo archive of Neck.CNS. All the pieces and murals that I've taken pictures of since i began painting in 1989 were starting to collect dust in the attic. So I got the idea to open up my graffiti archive and share all these amazing graffiti pieces with you.

 

interviews

Seak, Moritz, Neck, in R.E.R Magazine #35/1999

SEAK > Mon nom est SEAK ONE, je suis originaire de la ville de Cologne en Allemagne. C'est ą› la fin de l'ą©tą© 1995 que je fonde le C.N.S. Crew avec DJ ATE 1, ą©galement de Cologne, et MERIC, EFAS, NECK et MORITZ qui eux viennent de Dąļsseldorf.

Nous sommes rejoints durant l'hiver de la mąĀme anną©e par SCIEN et Miss KLOR, un couple de graffeurs de la rą©gion lilloise. Je suis devenu ą©galement membre du Evil Sons Crew (E.S.C.) qui comprend WOW 123, DAIM, TASEK, HESH, DEE l, NEST, DAVIS, CAREO, KEWEN, ATEK et le G.B.F. Crew. C'est durant l'anną©e 88 que j'ai dą©couvert la culture graffiti, ą› travers les livres "Spraycan Art" et "Subway Art".

En 1993 je peins ma toute premiąģre piąģce qui ressemblait plus ą› un flop colorą© qu'ą› un graf, mais en 1994 je peins ma premiąģre vraie piąģce reprą©sentant un SEAK. Au tout dą©but j'ai apprą©cią© particuliąģrement les lettres de graffeurs comme BANDO, CAN TWO et JASE, et plus tard l'ai commencą© ą› ąĀtre intą©ressą© par les writers pratiquant les lettrages 3D, tels que DELTA, DAIM, LOOMIT et SENDER.

Ces derniąģres anną©es j'ai beaucoup voyagą© pour brą™ler les murs des grandes villes europą©ennes que je traversais, mais pour ą©galement rencontrer d'autres graffeurs et apprą©cier les diffą©rentes mentalitą©s et les diffą©rents styles de vie lią©s ą› chaque culture. Quand je ne voyage pas je suis trąģs occupą© ą› chercher de nouvelles autorisations pour peindre des murs. Je rą©alise ą©galement des petits boulots de peinture dans mon quartier.

Le graffiti me fait penser ą› quelque chose comme la recherche permanente de la vague parfaite, meną©e inlassablement par les passionną©s de surf. En d'autres termes le but le plus important c'est de tirer un maximum de satisfaction de mes journą©es. Si j'ai ą› dą©finir ma peinture d'un point de vue artistique, je la dą©finis comme intuitive et ą©motionnelle, avec une part importante laissą©e ą› l'imagination et ą› l'improvisation. Mes plans pour le futur, c'est de continuer ą› voyager de plus en plus ą› travers le monde tout en rą©alisant de grosses productions, de dą©velopper des concepts de rą©alisation murale, d'approfondir le travail sur toile, et de continuer ą› faite progresser mon style et ma technique.

Pour le moment et jusqu'ą› prą©sent tout va bien pour moi, du jeune toy que j'ą©tais il y a quelques anną©es ą› aujourd'hui oąľ je m'affiche dans une pleine page du magazine amą©ricain The Source, oąľ je me retrouve en train de peindre un mur avec SEEN et LOOMIT, je rą©alise que j'ai parcouru du chemin, mais tout ąŖa s'est passą© tellement rapidement que j'ai encore par moment du mal ą› y croire.

J'aime beaucoup le travail des graffeurs franąŖais tels que BANDO, MODE 2, les P.C.P., les M.A.C., les S,D.K., les 123 K, les 3HC, les C.O.P., ainsi que les concepts muraux ą©laborą©s par les graffeurs toulousains de la TRUSKOOL, DER, TILT et CEE.T. Pour moi cette scąģne internationale, qui s'est crą©ą©e ces derniąģres anną©es en regroupant des graffeurs de tous les pays qui ont tous la particularitą© de peindre de maniąģre authentique ressemble ą› une grande famille dont maintenant je fais partie. Much love, peace and happiness to all my friends, Contact: E.mail : seak.cns@t-online.de

Dą©dicaces: Miss KLOR, SCIEN, KONGO, ALEX, PWOZ, JUAN, NOE TWO, POPOF, PSYCKOSE, CAP ONE, NUMBER 6, DAIM, CAN TWO, DER, TILT, CEE.T, BANDO, MODE 2, SEEN, LOOMIT, UDU, DAVIS, BEASTIE BOYS, DEE ONE, MARKUS, EJOYS, ANDREAS, SHOCK, KILO SKORE, LOKISS, TOAST, SHARK, JIM, WOW, SILVIA, THE GASTRO GIRL, DARCO, FBI, 3HC, TIME TOM and to everybody who rule the graffiti all over ihe world. Happy new year.

MORITZ> C'est aux alentours de l'anną©e 89 que j'ai eu mon premier contact avec le graffiti, en regardant ą› la T.V. une ą©mission spą©ciale consacrą©e au sujet et qui me bouleversa compląģtement. Aprąģs cette expą©rience j'ai eu une vision compląģtement diffą©rente de la ville de Dąļsseldorf oąľ j'habite. Je me suis mis alors ą› chercher des spots oąľ se trouvaient des tags et les graffitis, puis je me suis mis ą› tagguer un peu.

Aprąģs avoir passą© beaucoup de temps chez moi ą› dessiner des esquisses sur du papier, pour travailler mon style de tag, je suis allą© dans la rue et j'ai peint ma premiąģre piąģce. C'ą©tait au dą©but de l'anną©e 1992. Durant cette pą©riode je peignais tout seul, car je ne connaissais pas d'autres writers. Ce n'est qu'ą› partir de 1994 que j'ai fini par en rencontrer. Aprąģs avoir mieux lią© connaissance, nous dą©cidons de fonder le D.A.K. crew. Nous peignons alors ensemble, principalement ą› l'intą©rieur et ą› l'extą©rieur de Dąļsseldorf, mais nous n'arrivons pas ą› attirer suffisamment l'attention.

Un tournant survient en 1995 avec la fondation du C.N. Skillz crew, ą› partir de ce moment les choses vont s'enchaą∆ner. Nous peignons ensemble constamment, notre prą©fą©rence allant vers les grands murals. Au dą©but on les peint entiąģrement nous-mąĀmes. Au bout d'un moment nous commenąŖons ą› visiter d'autres endroits et on prend contact avec les graffeurs locaux, pour aboutir finalement ą› la crą©ation de piąģces ą©normes.

ąŠa a eu l'effet alors d'attirer l'attention de quelques magazines, qui finissent par publier les piąģces, tout en rą©alisant une interview du crew. ąŠa nous redonne courage. Mon approche personnelle du graffiti est d'essayer de dą©velopper mon style et d'expą©rimenter constamment. Je ne veux pas m'enfermer dans une seule voie, car pour moi rester tout le temps au mąĀme endroit me fait rą©gresser. Trouver continuellement de nouvelles formes pour les lettres est mon intą©rąĀt principal. A cą•tą© j'essaye de travailler avec des outils autres que la bombe, sur des sujets d'actualitą© ą› base de typographie, ainsi que toute chose que j'ą©tudie ą› travers mes ą©tudes de graphiste designer.

Je suis ą©galement intą©ressą© ą› explorer d'autres domaines comme la peinture sur toile, la crą©ation de logos pour l'imprimerie ou pour l'impression sur tee shirts, ainsi que par la crą©ation de site web (www.cnskillz.com/moritz). J'ai commencą© ą› expą©rimenter le modelage en 3 D. Le graffiti ne peut se limiter ą› juste peindre des murs ou des trains (ąŖa n'est juste que la surface), mais il est ą©galement ną©cessaire d'ąĀtre innovateur, dans l'urgence de repousser les limites.

NECK> Pendant l'anną©e 89, sur le chemin de l'ą©cole, un ami me montra un jour un mur couvert de graffitis, je suis restą© scotchą© devant une bonne partie de l'ą©tą©, j'y ai passą© mes journą©es ą› regarder tout en dessinant des esquisses sur un carnet ą› dessin. Plus tard j'ai commencą© ą› chercher d'autre murs dans Munich, oąľ je vis ą› l'heure actuelle.

Aprąģs avoir observą© beaucoup de graffeurs peindre leur piąģces, j'ai commencą© ą› trouver mon propre style et durant l'hiver 89 j'ai rą©alisą© ma premiąģre piąģce ą› la bombe. Au dą©but je peignais tout seul, car je n'avais pas encore rencontrą© d'autres graffeurs. Avec le temps ils ont fini par remarquer mon travail et j'ai commencą© ą› frą©quenter de plus en plus de gens, qui m'ont influencą© et qui m'ont aidą© quand je rencontrais des probląģmes lią©s ą› la technique de la bombe.

Aprąģs la crą©ation du C.N.S. crew en 1995, beaucoup de choses ont commencą© ą› se passer pour moi, mon style avait ą©voluą©, je peignais plus rapidement que l'anną©e prą©cą©dente, je commenąŖais ą› ą©tudier les diffą©rentes formes de design graphique, ce qui par la suite se reflą©tera dans ma maniąģre de peindre, mon style de graffiti prenant une direction plus graphique. Le graffiti m'a ouvert beaucoup de portes et fait rencontrer beaucoup de monde. Je me suis fait beaucoup d'amis.

J'utilise ces connexions pour voyager autour de l'Europe et poser mon style le plus loin et dans le plus d'endroits possibles. Un certain nombre de magazines se sont intą©ressą©s ą› mon travail et ont publią© des articles me concernant. Je passe ą©galement l'autre partie de mon temps libre ą› mettre ą› jour mon site web, comme ąŖa les gens du monde entier peuvent voir mes derniąģres piąģces (www.neckcns.com).